Asie Japon

À la découverte du Japon 🇯🇵 : itinéraire Kyoto, Nara & Osaka

Que voir et que faire au Japon ? Je vous en dis plus sur notre voyage au Japon, le pays du soleil levant, sous les cerisiers en fleurs, dans cet article de blog.

Cette dernière année passée à Bangkok en Thaïlande nous a permis de faire de très beaux voyages! En voilà encore un prévu à la dernière minute et qui restera un INCROYABLE voyage avec cette semaine au Japon ! Le mois d’avril est le début de la saison sèche en Thaïlande, et aussi la période de Songkran, la fête du nouvel an bouddhique. Après avoir fêté Songkran à Bangkok, nous avons profité des jours fériés pour réserver un voyage au Japon quelques jours avant notre départ. Et ce fut que des coups de chance : des billets d’avion à prix imbattable pour la région du Kansai (aéroport d’Osaka), des cerisiers en fleurs à gogo, et une météo plus que clémente avec un grand soleil chaque jour et 25 degrés (cela change des 45° à Bangkok en avril!). Voici tous mes conseils pratiques pour une semaine au Japon.

Ce que j’ai beaucoup aimé au Japon : la gentillesse des japonais, leur politesse, leur respect de tout et de tout le monde, la cuisine japonaise, la beauté des paysages et des lieux à visiter, bien entendu. Et une mention spéciale pour la propreté des rues et des lieux publiques, pas un détritus ne traine, tout est impeccable ! On aime aussi le Japon pour ses traditions, ses jeunes femmes en kimono, ses maikos dans les rues de Kyoto, et en parallèle sa modernité, ses magasins, sa culture kawaii. Coup de coeur absolu pour cette semaine au Japon ♥♥♥. 

img_0439
Torii à Fushimi Inari Taisha à proximité de Kyoto

Sommaire

1. Notre itinéraire d’une semaine au Japon
2. Informations pratiques pour visiter le Japon
3. Zoom sur la saison des cerisiers en fleurs
4. Kyoto, la ville incontournable
—-> Jour 1 : Fushimi Inari Taisha / Tōfuku-ji / Kiyomizu-Dera / Ninenzaka et Sannenzaka / Gion District
—-> Jour 2 : Kinkaku-Ji / Ryoan-Ji / Arashiyama / Ninshiki Market
—-> Jour 3 : Ginkaku-Ji / Chemin de la philosophie / Nanzen-ki / Shoren-in / Chion
5. Nara, la cité des daims (Jour 4)
6. Zoom sur les sources d’eaux chaudes – Onsen
7. Osaka, la dynamique (Jours 5 à 7)
8. Zoom sur la cuisine japonaise


Notre itinéraire d’une semaine au Japon

Je vous présente dans cet article de blog ce que nous avons fait lors de cette grande semaine en Japon avec un parcours à Kyoto, Nara et Osaka. Nous irons une prochaine fois à Tokyo pour y consacrer plusieurs jours. Au total nous avons donc passé 8 jours au Japon, avec 6 jours complets à visiter, et le 1er et dernier jour consacrés au transport.

  • Kyoto 4 nuits / 3 jours – Parfait pour avoir le temps de visiter Kyoto ! La ville est authentique, bien ancrée dans la tradition japonaise, et Kyoto fut un gros coup de ❤️.
    Logement : Nous avons logé à proximité de la gare de Kyoto, pour faciliter les transports (arrivée et départ notamment), à l’hôtel IL Verde.
  • Nara 1 nuit / 1 journée – Suffisant pour visiter la cité de Nara et ses daims. J’ai aimé passé cette journée à Nara, notamment pour son parc et ses temples.
    Logement : Si vous avez un peu de temps, vous pouvez dormir une nuit à Nara. La ville se visite en une demi-journée environ mais j’ai trouvé agréable de dormir dans l’hôtel Onyado Nono Nara Natural Hot Spring, équipé de Onsen (bains chauds).
  • Osaka 2 nuits / 2 jours – Idéal pour terminer le séjour et faire du shopping. La ville d’Osaka, souvent oubliée d’un séjour au Japon, est pourtant très animée autour du quartier de Namba, et je suis ravie d’y avoir passer 2 jours.
    Logement : Super affaire avec un appartement bien équipé au Chuan House Hanazonocho Annex à deux stations de métro de Namba (35m2 pour 55€ la nuit). Si vous voulez plus d’animations, vous pouvez loger près de Namba / Dotonbori.
  • Budget par personne : Avion 240€ / Hébergement 260€ /  Repas, transports, loisirs : 400€
    Soit un budget de 900€ par personne pour 8 jours / 7 nuits au Japon pendant la haute saison. Vous pourrez bien entendu dépenser beaucoup plus, mais également moins si vous choisissez des hébergements de type auberge de jeunesse. Les dépenses concernant l’alimentation sont assez élevées. Difficile de faire de grosses économies, sauf en achetant sur le pouce dans les mini-supermarchés / konbinis.
    –> Ci-dessous la carte détaillée et l’itinéraire jour par jour.
    –> Egalement dans cet article un zoom sur la saison des cerisiers en fleurs, les bains chauds et la cuisine japonaise.

Infos pratiques sur visiter le Japon

🛩 Avion de Bangkok à Osaka
Pour l’avion, nous sommes passés par la compagnie Thai Lion Air pour faire le trajet de Bangkok à Osaka. Cette compagnie n’a pas très bonne réputation, mais contre toute attente, tout s’est très bien passé, bien mieux que ce que nous pouvions imaginer (on avait même un écran avec des films gratuits et un Airbus 330 tout propre – Youhou !). Nous avons eu un prix défiant toute concurrence car c’est une nouvelle ligne qui vient de s’ouvrir : moins de 200€ A/R par personne, à ce prix il faut ajouter les frais de réservation de siège pour être à côté, ainsi qu’un bagage en soute (10kg pour nous – on l’a joué serré). 240€ A/R par personne, une aubaine pour nous (surtout en réservant 6 jours avant le départ!).

🚊 Arrivée & Transport de l’aéroport Osaka Kansai à Kyoto
Après un passage à l’immigration très rapide (moins de 10min) avec d’abord le scan des empreintes digitales et photo, puis la vérification du passeport, vous obtiendrez une exemption de visa de 90 jours (pour les ressortissants français) avec un autocollant apposé dans votre passeport. Ensuite, pour rejoindre Kyoto (ou Osaka), c’est très simple avec les trains reliant les villes et Kansai airport. Pour faire Kansai airport > Kyoto Station (gare centrale), il suffit de prendre le Train JR « Airport Express Haruka » (environ 75 min de trajet). Prix :  2300yens par personne avec le JR Kansai 1 jour illimité (pas de siège réservé mais 3 ou 4 wagons pour les sièges non réservés et nous avons eu de la place sans problème) au lieu de plus de 3000yens pour un trajet simple.


ZOOM SUR LA SAISON DES CERISIERS EN FLEURS

design-proposal-e1556026267551.pngS’il y a bien une saison très prisée pour visiter le Japon, c’est le temps de la floraison des cerisiers au mois d’avril. On parle de sakura, qui est le mot japonais pour désigner les cerisiers en fleurs et leurs fleurs. Quand partir pour voir les cerisiers en fleurs au Japon ? En général la saison s’étale sur plusieurs semaines, de mi-mars à fin avril, avec une floraison du Sud au Nord du Japon. Nous sommes partis du 15 au 22 avril et j’en ai pris plein les yeux, quelle chance d’avoir vu autant de cerisiers en pleine floraison (qui ne dure que 1 à 2 semaines) ! Sachez qu’il existe différents types de cerisiers, avec des fleurs de couleur blanche, rose clair, ou rose foncé, de petits pétales, des grappes de pétales, etc. Cette saison anime tous les japonais et est un événement national. D’ailleurs, durant notre séjour, nous avons vu de nombreuses japonaises en kimono, habit traditionnel.
Les conditions météorologique varient d’une année à une autre et des prévisions sont faites chaque année. Certains sites internet recensent l’arrivée des cerisiers en fleurs : Japan-guide.com / Japan Tourism / Sakura Weather Map, etc. Egalement, et ca c’est super pratique, Google Maps indique des petites fleurs violettes sur les lieux à visiter et vous indique que les cerisiers sont en fleurs.

img_0561

Jeunes femmes en kimono sous les cerisiers en fleurs à Kyoto

– KYOTO, LA VILLE INCONTOURNABLE –

Bienvenue à Kyoto ! Une ville de 1,5 million et la seconde ville la plus visitée du Japon, après Tokyo. Elle fait d’ailleurs partie de tous les itinéraires d’un séjour au Japon. Kyoto est l’ancienne capitale du Japon. Elle est réputée pour ses nombreux temples bouddhistes, ses jardins, ses sanctuaires shinto, ses maisons en bois traditionnelles ainsi que le quartier de Gion et ses apprenties geishas. Nous sommes arrivés en fin d’après-midi à Kyoto (depuis Osaka), puis nous avons eu 3 jours complets sur place, et c’était un timing parfait ! Il y a tellement de choses à voir à Kyoto : des dizaines de temples, de belles balades, et de nombreux lieux à visiter aux alentours.

 — 1ER JOUR À KYOTO — 

Un programme bien chargé pour cette 1ère journée à Kyoto, avec plus de 18km à pied ! Cela vous montrera que l’on peut faire énormément de choses en un seul jour. C’était notre première journée de notre parcours, et nous étions très enthousiastes avec l’envie de voir beaucoup.

Fushimi Inari Taisha, le sanctuaire aux 10 000 torii

L’un des lieux les plus mémorables et impressionnants de Kyoto. Il faisait d’ailleurs partie de ceux que je voulais visiter en priorité. Sur environ 4km qui monte au fur et à mesure, les milliers de torii s’enchainent. Nous avons fait un bon parcours avec un peu plus de la moitié du parcours. Il faut compter sinon environ 2h pour monter tout en haut. En explorant ce sanctuaire, nous apercevons de nombreuses statues de renard, animal considéré comme le messager d’Inari – le dieu des céréales.
A noter : en sortant de Fushimi Inari Taisha, la rue descendant au métro est remplie de stands de street food. Foncez ! Nous avons rarement revu une telle quantité de stands dans les autres lieux visités. Ici il y aura de tout, des brochettes, des takoyakis, etc.
Trajet : de la station « Shichijo Station » à « Fushimi-Inari Station » avec la Keihan Main Line. Billet de train à 150yens. 
Prix d’entrée : Gratuit

L’entrée à Fushimi Inari Taisha

Tōfuku-ji, un temple zen reposant

Une visite facile qui se couple parfaitement avec Fushimi Inari Taisha. Cela vous demandera un détour de 2h. Le complexe actuel du Tōfuku-ji compte actuellement 24 bâtiments. J’ai bien aimé ce temple bouddhiste car il y avait beaucoup moins de monde et c’était très relaxant. Attention il y a plusieurs jardins – demandez le « Hojo Garden ». Nous nous sommes trompés et nous avons fait finalement deux jardins.
Dans une petite cour nous avons pu écouter au calme le chant des moines.
Trajet : prendre le métro de « Fushimi Inari Station » jusqu’à l’arrêt « Tofuku-Ji Station » puis marcher 10min – Billet de train à 150yens.  
Prix d’entrée : seuls les jardins sont payants – 400 yens.

img_9607
Tōfuku-ji, sous un grand soleil

Kiyomizu-Dera, le temple de l’eau

Lors cette première journée de visite, nous avons filé au Kiyomizu-Dera en faisant un stop au Ippuya Cafe dans la rue qui monte au temple (900yens boissons + pâtisseries) dans un magasin / café trop joliment décoré.
Le temple Kiyomizu-Dera fait partie des incontournables de la ville de Kyoto. Petite déception tout de même car l’édifice principal est en travaux (apparemment jusqu’en mars 2020). Toutefois la vue sur la ville, les premiers temples oranges, les cerisiers en fleurs, l’animation autour, sont un passage obligatoire. Ce temple est très prisé en automne lorsque les feuilles d’érable deviennent oranges / rouges.
Trajet : prendre le métro de « Tofoku-Ji Station » jusqu’à « Kiyomizu-Gojo) puis marcher 20min ou prendre un bus – Billet de train à 150yens + ticket bus à 230 yens.
Prix d’entrée : 400 yens.

img_9576

Les ruelles pavées de Ninenzaka et Sannenzaka

Dans le Sud du quartier d’Higashiyama, deux rues sont particulièrement connues : celles de Ninen-zaka et de Sannen-zaka. Dans ces ruelles des escaliers en pente, et des magasins en tout genre. Assez chers les magasins. Il y a même un magasin Ghibli dans une des deux rues. Les rues alentours sont sympathiques, avec ces petites statues mignonnes aperçues dans une allée.
Trajet : accessibles à quelques minutes à pied du temple de Kiyomizu-Dera

img_9603

Gion District, le quartier historique de Kyoto

A quelques pas des ruelles de Ninenzaka et Sannenzaka, le quartier de Gion est très célèbre pour ses maikos et geicko, apprenties geishas. Il s’agit là de se perdre en fin de journée (vers 18h) dans les rues du quartier dans l’espoir de rencontrer l’une de ces dames. Et coup de chance, nous en avons vu deux en l’espace de 5min. Facile !
Trajet : métro Gion-Shijo

Et le soir, traverser le fleuve, et rendez-vous dans la petite rue éclairée de Pontocho : une rue animée pour se restaurer ! Nous avons beaucoup aimé venir diner ici, une première fois dans un restaurant simple mais rempli de locaux et à bon prix, la deuxième fois dans un restaurant servant des shabu-shabu (fondue japonaise, voir en bas d’article), rempli de touristes, mais très bon ! Avec un verre de saké, on monte vite vers 5000 yens le repas (40-50€ le repas).

 — 2ÈME JOUR À KYOTO — 

Kinkaku-Ji, le pavillon d’or de Kyoto

Ce temple fait également partie des plus connus de Kyoto. Son pavillon d’or est effectivement très beau mais il y avait vraiment beaucoup de monde. Egalement, par rapport à d’autres temples, la visite est très rapide (moins de 15min), car mis à part le pavillon d’or, il y a très peu à voir. Cela permet d’avoir le temps pour enchaîner d’autres visites et de filer à Arashiyama par exemple !
Trajet : Bus 205 de la Gare de Kyoto jusqu’au célèbre de temple de Kinkaku-Ji. 230yens peu importe le nombre d’arrêts (40min).
Prix : 400 yens.

Le sublime pavillon d’or à Kyoto se reflétant sur l’eau

Ryoan-Ji, jardin zen et cerisiers en fleurs

Dans ce temple, il y a encore un beau jardin zen à contempler, mais ce qui m’a surtout plu ce sont les très nombreux cerisiers en fleurs ! Je vous invite donc à faire un stop ici à la période du printemps, sauf si vous n’avez pas encore vu un jardin zen.
Trajet : bus 59 devant Kinkaku-Ji vers Ryoan-Ji. Ticket de bus : 230 yens.
Prix d’entrée : 500 yens.

Arashiyama, fleuve, promenade et forêt de bambous

La bambouseraie d’Arashiyama est particulièrement connue. Ce n’est pas très simple de se rendre ici, il faut prendre le train, et marcher. Mais nous voulions voir à quoi ressemblait ce lieu (même si j’avais déjà lu quelques déceptions sur internet). Ce que j’ai le plus aimé, c’est de déjeuner dans un petit restaurant avec des locaux et de se balader le long du fleuve, puis marcher dans le parc. La forêt de bambous est remplie de touristes, et il doit y avoir 200m à parcourir à travers les bambous. Si vous avez un doute, ou pas trop le temps, je pense que vous pouvez « zapper » cette étape.
Trajet : en train, depuis la gare de Ryoan-Ji, 2 changements.
Pour le retour, train vers le centre de Randen vers  la station « Shijo Omaya »
Prix d’entrée : Gratuit

f37f409d-8bbc-422e-ac09-678ce7dbecaf.jpg

img_9753.jpg

Nishiki Market de nuit

Dans le centre de Kyoto, le marché culinaire incontournable avec ses étales. 400m de long, abrité dans 2 halls, il se parcourt rapidement, sauf si on veut goûter à tout. Ce marché est principalement fréquenté par les touristes qui viennent faire leurs courses. Petite étape à faire, notamment le midi, ou le soir en début de soirée.
Prix : Gratuit

Total transport de cette journée par personne :
2 tickets de bus : 230yens x 2 = 460
2 tickets de train : 220yens x 2 = 440
1 ticket de métro : 150 yens
Total 1050 yens soit 8,5€

 — 3ÈME JOUR À KYOTO — 

Ginkaku-Ji, le pavillon d’argent

Après ces 2 premières journées à Kyoto, nous avions encore tellement à voir! Les balades à Kyoto sont incroyables mais un peu fatigantes. Le temple de Ginkaku-Ji a été mon temple préféré de ce séjour 💕! Il est très beau ce pavillon d’argent, même si au final il est plutôt en bois noir, mais son jardin est charmant et bucolique. Depuis le jardin, on peut avoir une belle vue sur la ville.
Trajet : Bus jusqu’à Gingaku au Nord – bus 205 puis 5 min de marche
Tarif : 500 yens.

Le chemin de la philosophie, entre Ginkaku-Ji et Nanzen-ki

TOP TOP TOP – 🌸🌸🌸 magnifique balade avec les cerisiers en fleurs – environ 30min pour rejoindre le temple de Nanzen-ki. 2km de marche reposante et zen ! Quelques charmantes boutiques le long dont une qui vend de jolis souvenirs.

Nanzen-ki / Shoren-in / Chion

Encore 3 temples avant de conclure cette dernière journée à Kyoto! Suite au chemin de la philosophie, nous nous sommes assis à l’ombre du temple de Nanzen-Ki puis sous les arches du aqueduc. Et après avoir mangé un curry, nous avons enchainé avec la visite de Shoren-In que l’on nous avait conseillé. Effectivement tout se passe majoritairement en intérieur avec des espaces dans la tradition japonaise. Le temple de Chion m’a un peu déçue car une partie était en travaux.

Parc de Nanzen-Ki
Chion

– NARA, LA CITÉ DES DAIMS 

 — 4ÈME JOUR À NARA — 

Depuis la Gare de Kyoto, il est facile de se rendre dans la ville de Nara avec un train soit direct (35min – 1100yens) ou un train qui fait plus de stops (45min – 600yens).
Dans le temple de Todai-Ji (photo ci-dessous – prix : 500yens), il est possible d’admirer le plus grand bouddha du Japon, ainsi que de belles statues en bronze à l’entrée. Il y a même un tronc d’arbre avec un trou à sa base. Les enfants des écoles s’amusaient un à un à passer dedans pour se porter chance (pour les adultes, le passage est trop serré!).

Egalement, à Nara, ce que l’on vient voir c’est ce parc immense avec de nombreux temples à visiter, je vous invite d’ailleurs à vous rendre au Nigatsu-do, petit temple depuis lequel on a une jolie vue sur la ville. Et on peut redescendre par les rues toutes tranquilles. Bien entendu, Nara est bien connue pour ses centaines de daims. Ils sont rigolos mais tellement habitués à avoir des crackers (150yens) qu’ils en deviennent agressifs surtout les uns envers les autres. Vous verrez les daims ont des trous dans leur pelage… Cela m’a perturbé mais j’ai compris qu’ils se les arrachaient entre eux quand ils sont agacés…!


ZOOM SUR LE ONSEN, LES SOURCES D’EAUX CHAUDES

J’ai testé les bains chauds à Nara, dans notre hôtel qui possède un Onsen et j’ai adoré !
Avant d’y aller, j’ai consulté le blog de « Un Gaijin au Japon » qui explique toutes les étapes pas à pas, impossible de se tromper ! Concrètement on enfile la tenu d’intérieur fourni par l’hôtel, on prend son panier avec sa serviette, et on file dans le Onsen. Les femmes et les hommes sont séparés, et oui car ici on se baigne sans maillot ! Attention à ceux / celles qui ont des tatouages car en général ils ne sont pas acceptés. Ensuite il suffit de suivre les conseils. Une belle expérience à vivre ! PS. Copyright Booking pour les photos (car il est bien entendu interdit de faire des photos dans le Onsen!).


– OSAKA, LA DYNAMIQUE 

 — 5ÈME JOUR À OSAKA — 

Terminons ces vacances au Japon par la ville d’Osaka. Elle est animée et pleine de vie, beaucoup plus agitée que Kyoto sa voisine. Kyoto est une ville touristique, plus calme. Osaka est une grande ville portuaire, et la 3ème ville du Japon ! Du coup à Osaka on croise moins de touristes, qui préfèrent privilégier Kyoto / Nara, le Nord (Tokyo…) ou le Sud (Hiroshima, Okayama…). Et bien moi j’ai bien aimé ces 2 jours à Osaka. Le beau temps était encore de la partie.

Namba / Dotonbori / Amerika-Mura

La ville est grande et parfaite pour faire un peu de shopping, et s’amuser. Namba et Dotonbori, dans le district de Minami, deux quartiers situés l’un à côté de l’autre, sont le coeur de l’animation d’Osaka. Ici c’est à celui qui a la plus grosse devanture, crabe géant, poulpe géant, et à l’écran le plus lumineux. Un peu plus au Nord, le quartier de America-Mura, encore plus jeune et branché.

 — 6ÈME JOUR À OSAKA — 

Château d’Osaka et son parc

Pour cette dernière journée complète à Osaka, nous avons commencé par la visite du château. Pour rejoindre le Château d’Osaka (« Osaka-Jo »), il faut traverser tout le parc qui est immense! En ce dimanche, les locaux étaient là pour se balader en famille. Ce château il se mérite, et plus on le voit au loin et plus on a hâte de la voir de près. Il est vraiment très beau ! Très belle visite ! Il y a plusieurs étages à visiter, prenez les escaliers et ne faites pas la queue pour prendre l’ascenseur, ce n’est que 5 étages à grimper.

img_0553.jpg
Vue depuis le château d’Osaka

Nord d’Osaka

Et puis après nous sommes allés nous balader plus au Nord du Japon, sur la presqu’ile de Nako-noshima, entre les fleuves Dojima et Tosabori. Une ambiance sympathique et familiale pour profiter du soleil et manger en terrasse.


— 7ÈME JOUR À OSAKA —

Parc Tennoji et Quartier Shinsekai

Avant le départ, nous sommes allés faire un tour au Parc Tennoji (le jardin Keitaku est fermé le lundi). Juste à côté les rues du quartier de Shinsekai, très animées le soir.
Ensuite, pour filer à l’aéroport de Osaka Kansai c’est très simple avec le train depuis la gare Shin Imamiya (1100 yens par personne pour rejoindre l’aéroport en 50min).

Bon voyage au Japon ! Si cet article vous a plu, que vous avez des questions, laissez-moi un commentaire ci-dessous !

Suivez-moi sur Instagram @lespetitsvoyagesdelilly


ZOOM SUR LA CUISINE JAPONAISE

design proposal

Cette photo de maki et sushi est l’image que nous avons souvent de la cuisine japonaise. Mais elle ne se résume pas à cela ! D’ailleurs autant nous avons vu régulièrement des sashimis (poisson cru tranché), autant les makis ne semblent pas très commun. Beignets, soupe, viande grillée, bien d’autres plats valent le détour.
Shabu-Shabu : une fondue japonaise où de fines tranches de viande (généralement du boeuf), des morceaux de légumes tels que du chou, du shiitake (champignons) et du tofu sont cuits dans un bouillon. Un plat convivial mais attention aux prix qui varient beaucoup d’un restaurant à un autre.
Tempura : beignets de légumes, ou de viande, très populaires au Japon. Contre toute attente, cette friture est assez légère et c’est bon !
Gyozas : raviolis japonais grillés et souvent fourrés au porc et légumes, servis avec une sauce soja. Très proches des gyozas chinois.
Edamame : une variété de fèves de soja. Cela ressemble à des pois gourmands et c’est top en apéro. On peut les commander au restaurant pour 200 yens environ.
Okonomiyaki : une crêpe japonaise salée cuite sur une plaque chauffante. Elle peut être fourré avec du poisson (poulpe, crevette) ou du porc, et est ensuite recouverte de mayonnaise et de sauce spéciale, et des flocons de bonite séchée. J’avoue avoir moyennement aimé ce plat. A tester au moins 1 fois car propre à Osaka et à sa région.
Takoyaki : des boulettes contenant des morceaux de poulpe, avec une sorte de pâte à crête, cuite dans des petits moules ronds. La dextérité des personnes qui les retournent avec des baguettes est impressionnante ! C’est une spécialité d’Osaka.
Yakitori : les brochettes japonaises, vous en trouverez partout. Au boeuf, au porc et au poulet, elles sont pratiques et très bonnes. J’ai adoré celle de poulet, avec des petits poireaux et sauce soja.
Ramen : pâtes dans un bouillon à base de poisson ou de viande, souvent accompagné d’un oeuf.
boulettes riz bacon et fromage 600yens très bon
Dorayaki : deux crêpes qui ressemblent à des pancakes avec une garniture de pâte de haricot rouge.
Chou à la crème :
on a aussi testé leur chou à la crème fourré à la vanille ou parfum thé vert. C’est bon, avec un goût assez proche de ce que nous avons en France.
Thé vert :
 De manière générale, tout un tas de produits, à base de thé vert, boissons chaudes, boissons froides, et aussi beaucoup de glaces.
Fraises : Et aussi ils aiment les fraises, et on en trouve de partout.


(2 commentaires)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s